City Guide Marrakech

Marrakech - City Guide

Elle a inspiré les artistes du siècle dernier et continue d’attirer les âmes voyeuses. De sa place bouillonnante à ses jardins de verdure exotique, Marrakech reste une destination qui bouscule les sens. Il faut accepter de se perdre dans le dédale des ruelles, humer des parfums inédits, goûter le nectar des fruits sucrés, observer la démarche élégante des caftans, et admirer la délicatesse des zelliges. Le mariage de la terre ocre rose et du ciel bleu frappe l’œil délavé par le bitume grisé. Pour ouvrir son horizon, direction les souks colorés, les terrasses surélevées et les cours ombragées.

Marrakech - City Guide

Marrakech, ses couleurs et ses lumières

Centrale, la place Jemaa el-Fna est le cœur battant de la ville. La journée, les charmeurs de serpents font les yeux doux aux touristes en mal de sensation forte. Le son des pungis rythme le pas des marrakchis qui s’affairent à transporter sur de petites carrioles du tissu, des pâtisseries, des épices et des oranges. Quand vient la nuit, la place scintille dans un voile de fumée. Mais c’est surtout dans les ruelles étroites que Marrakech révèle sa beauté. L’aventure peut débuter par l’artère Derb Dabachi, avant de se poursuivre en empruntant la rue Sidi Boulabada. Loin des marchés touristiques, le moment est venu de goûter les oranges juteuses et les olives pimentées.

Marrakech médina

Alors que derrière les remparts de la Médina les grues s’agitent pour faire sortir de terre des immeubles à la géométrie parfaite, la vieille ville est régulièrement troublée par le bruit des charrues chargées de gravats. Toujours en train de se refaire une beauté, Marrakech vit au rythme du crissement des roues sur les pavés, de la cadence des métiers à tisser et des coups de marteau sur le bois, la pierre et la peau tannée. Comme une symphonie de Pierre Boulez, les sons se répondent dans un langage mystérieux.

Marrakech - City Guide

Marrakech - City Guide

Sur les toits de Marrakech

À toute heure du jour et de la nuit, le whisky berbère électrise les papilles. Très sucré, le thé à la menthe s’accorde à merveille avec les tajines mijotés. Lorsque la température monte, il est conseillé de prendre de la hauteur pour se rafraîchir. À l’ombre d’un parasol, cette boisson ancestrale devient vite une addiction. Du petit-déjeuner au coucher du soleil, elle se marie avec toutes les saveurs ! Toutes les excuses sont bonnes pour faire mousser ce breuvage.

Lorsque les nuages se font rares, la balade se poursuit Place des Epices. Perché sur le toit du Café des épices ou du Nomad, on peut admirer au loin les sommets enneigés. Depuis toujours, la montagne veille sur la cité ocre. Les années passent, le monde se globalise et l’Atlas ne bouge pas.

Marrakech - City Guide

Le musée Saint Laurent à Marrakech

La visite de Marrakech se poursuit de l’autre côté des remparts. Dans les quartiers chics où il fait bon se prélasser autour d’un bassin. C’est là-bas qu’Yves Saint Laurent aimait se ressourcer loin de la grisaille parisienne : après une enfance à Oran, le styliste renoue avec le Maroc dans les années 70 en achetant la villa Oasis avec Pierre Bergé. Au fil des années, ses retraites régulières à Marrakech nourrissent ses collections. Il dira de cette ville qu’elle lui a fait découvrir la couleur. Comme Matisse lorsqu’il voyagea au Maroc près d’un siècle plus tôt.

Inauguré en octobre 2017, le Musée Yves Saint Laurent a été imaginé par le Studio KO. Karl Fournier et Olivier Marty ont dessiné un bâtiment en briques de terre cuite comme la trame d’une étoffe. Attenant au Jardin Majorelle, il abrite une salle d’exposition, une bibliothèque, un auditorium et un espace pour se restaurer. Ces jeunes architectes ont choisi de privilégier des matériaux locaux pour cette structure contemporaine opaque.

À l’intérieur, dans une salle d’un noir profond, les vêtements emblématiques du couturier sont sublimés par les éclairages. On peut observer les vestes brodées Van Gogh, la robe Mondrian, la mythique Saharienne et les pièces emblématiques des collections inspirées de l’Afrique, des voyages imaginaires et des jardins extraordinaires.

Musée Saint Laurent Marrakech

Musée Saint Laurent Marrakech

« C’est alors que je suis devenu plus sensible à la lumière et aux couleurs, que j’ai remarqué surtout la lumière sur les couleurs […], à chaque coin de rue à Marrakech, on croise des groupes impressionnants d’intensité, de relief, des hommes et des femmes où se mêlent les caftans roses, bleus, verts, violets. » Entretien avec Yvonne Baby, « Yves Saint Laurent au Metropolitan de New York. Portrait de l’artiste », Le Monde, 8 décembre 1983

Les îlots de fraîcheur à Marrakech

Il suffit de passer une porte pour entendre le chant des oiseaux. À Marrakech, les échoppes donnent directement sur la rue, mais les espaces privés sont cachés derrière des façades austères. Les riads et les palais sont construits autour d’un patio faisant office de salon pour se protéger des températures élevées et du bruit de la ville. Inspirés des oasis, ces espaces ouverts demeurent étonnement frais, même lorsque l’air ondule sur le sol chaud.

Marrakech - City Guide

Marrakech - City Guide

Marrakech - City Guide

Bonnes adresses à Marrakech

Nomad : la vue sur l’Atlas et la place des Epices

Maison de la Photographie : les portraits en noir&blanc et la terrasse

Palais Bahia : les patios et les mosaïques

Restaurant Al Bahja : le prix dérisoire des délicieuses brochettes et des salades marocaines

La Cantine des Gazelles : les délicieux tajines à petits prix

Hammam Rosa Bonheur : le massage à l’huile d’argan

Grand Café de la Poste : le décor Art-déco et la cheminée

Prolonger le voyage…

— livre :

Jacques Majorelle, Félix Marcilhac et Amélie Marcilhac, Editions Norma

L’Orientalisme, Editions Citadelle & Mazenod

Matisse et le Maroc, Christophe Domino, Coédition Gallimard/Institut du Monde arabe

— film :

Saint Laurent, Bertrand Bonello

photos : Aurélie Alex, Lionel Bonnaz