Marfa, le désert artistique de Donald Judd

Donald Judd - Marfa

Parfois, le désert texan semble moins hostile que la faune new-yorkaise. C’est en tout cas le point de vue de l’artiste américain Donald Judd, qui décida de quitter la verticalité des gratte-ciels pour l’horizontalité du paysage désertique. Depuis la fin des années 70, la ville de Marfa est devenue un musée à ciel ouvert avec une installation permanente de quinze sculptures en béton balayées par les vents.

Certains donneraient tout pour se faire une place au soleil dans les galeries new-yorkaises, quand d’autres préfèrent fuir le macadam pour renouer avec l’immensité. Artiste incontournable du mouvement minimaliste, Donald Judd a préféré s’installer dans un endroit reculé. La clarté des lignes, l’horizontalité et la puissance de la nature l’ont inspiré. A Marfa, il a pu laisser libre cours à son imagination et surtout, donner vie à un concept radical : une série de quinze sculptures en béton de grande taille. Cette cohabitation entre la nature, l’art et l’architecture a depuis attiré de nombreux visiteurs et artistes. Six baraquements abritent aujourd’hui des œuvres d’Ingolfur Arnarsson, de Carl Andre, de David Rabinowitch ou encore de Dan Flavin sous l’égide de la fondation Chinati.

Alors pour ceux qui souhaitent vivre une expérience artistique physique, c’est au bout de la route, à côté du ranch. Et si vous passez devant une fausse boutique Prada, pas d’inquiétude, vous êtes sur le bon chemin.

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

Donald Judd - Marfa

P.O. Box 1135
1 Cavalry Row
Marfa, TX 79843
photos : Fondation Chinati