L’influence de Wes Anderson dans l’architecture d’intérieure

GHO-ARCH-LOBBY

Cinéaste esthète à l’allure dandy, Wes Anderson a imprimé sur notre rétine son univers coloré et vintage grâce à une filmographie dense. De La Famille Tenenbaum à Moonrise Kingdom, le texan est parvenu à créer une ambiance reconnaissable au premier regard : couleurs pop’ légèrement vieillies, géométrie de l’espace, objets anciens et motifs chargés. Cette esthétique parfaitement identifiable déborde du cadre pour inspirer de nombreux architectes d’intérieur. De Chengdu à Montréal, coup de projecteur sur des lieux où il fait bon déguster un thé entre amis, partager un déjeuner savoureux ou s’assoupir sur un lit confortable.

 

 Budapest Café à Chengdu

 

budapest-cafe-wes-anderson-chendu-china-biasol-design_dezeen_2364_col_9-1704x1136

budapest-cafe-wes-anderson-chendu-china-biasol-design_dezeen_

budapest-cafe-wes-anderson-chendu-china-biasol-design_dezeen

© James Morgan

Réalisé par le Studio Biasol, ce café situé dans la province chinoise du Sichuan est directement inspiré du long-métrage The Grand Budapest Hotel sorti en 2014. Le studio de design australien a réalisé un espace où les couleurs et les matières se répondent : les marbrures grisées s’harmonisent avec les facettes multicolores du terrazzo, le vert pastel et le rose poudré proviennent du film, tandis que la symétrie parfaite des décors de Wes Anderson trouve un écho dans la régularité des lignes : une série d’arcs encadre les espaces et délimite les zones.

 

Kamehameha Snack-Bar à Montréal

 

kamehameha-snack-bar-hawaien-montreal-2-e1499866620334

kamehameha-snack-bar-hawaien-montreal-

kamehameha-snack-bar-hawaien-montreal-

© Elliot Légaré

Ouvert depuis quelques mois, ce restaurant détonne dans la capitale québécoise. Situé sur la fameuse rue Sainte Catherine dans le Village – quartier animé et haut en couleur – il propose une cuisine hawaïenne en s’inspirant des traditions culinaires venues du nord de l’île d’Oahu. Au programme, du poisson cru assaisonné avec subtilité, des smoothies vitaminés, des cornets de glace et des bols d’açaï épicés. Ces assiettes colorées se fondent parfaitement dans le décor rétro tropical. Guillaume Menard de l’Atelier Mainor ne s’en cache pas, il a puisé son inspiration dans la filmographie de Wes Anderson ! Les murs roses, les plantes vertes et les petits carreaux clairs au sol rappellent immédiatement le pays imaginaire de Zubrowka.

 

Bar Luce à Milan

 

Bar Luce - Wes Anderson - Prada

Bar Luce - Wes Anderson - Prada

Bar Luce - Wes Anderson - Prada

© Attilio Maranzano

Agencé par le maître en personne, ce lieu ressemble à un décor de cinéma, à ceci près que l’on peut y déguster des cappuccinos agrémentés d’une crème chantilly renversante. Au coeur de la Fondation Prada de Milan imaginé par Rem Koolhaas, ce café insolite marie les époques avec décontraction : meubles en formica, réplique du plafond de la Galerie Vittorio Emanuele, jeux de flipper et affiches de cinéma (Miracle à Milan de Vittorio De Sica et Rocco et ses Frères de Luchino Visconti). Le cinéaste montre ainsi combien son oeuvre cinématographique est nourrie par la culture italienne et l’esthétique des années 60 et 70.

 

 The Graduate Hotel à Oxford

 

GHO-ARCH-LOBBY-wes anderson

Wes Anderson-Oxford Hotel

Wes Anderson-Oxford Hotel

GHO-ARCH-wes anderson

Dans le Mississippi, l’hôtel The Graduate dévoile une décoration qui mélange les imprimés et les matières : rayures, poids, fleurs, animaux… Côté chambre, on retrouve la même aisance pour marier les motifs que dans The Darjeeling Limited – l’inspiration indienne en moins – avec des têtes de lits tapissées, une moquette douillette et un bureau en bois foncé. Côté salon, la bibliothèque ne dénote pas avec l’oeuvre du texan : les livres ont toujours eu une place importante dans les films de Wes Anderson. Tantôt pour mettre en place un plan d’évasion, tantôt pour déclarer sa flamme, ils accompagnent les protagonistes dans leurs aventures (extra)ordinaires.